La Fauvette babillarde (Sylvia curruca) en Algérie

By | 9 March 2017

L’aire de reproduction de la Fauvette babillarde (Sylvia curruca) s’étend depuis l’Europe occidental jusqu’à l’Asie centrale, et hiverne en Asie du Sud et en Afrique (principalement à l’est et au centre du continent). Au Maghreb, l’espèce est considérée rare (migrateur irrégulier et hivernant accidentel):

En Tunisie: Isenmann et al. (2005) citent seulement deux mentions authentifiées (oiseaux capturés pour le baguage) et deux autres possibles. Une autre observation, mais cette fois tardive le 20 novembre 2004 à Agir/Jerba (W. Thiede in Azafzaf et al. 2015).

Au Maroc: plus de 30 observations (Thévenot et al. 2003, plus les rapports de la Commission d’Homologation Marocaine pour les données récentes)

En Algérie: Isenmann & Moali (2000) ont considérés que les observations antérieures n’étaient pas bien fondées et par conséquence ont donné un “Statut actuel non défini” à l’espèce. Voici un extrait de leur livre:

Nous estimons avec HBM que les observations en Algérie de cette fauvette aux voies de migration orientales (Egypte, Arabie) “sont en réalité mal fondées…des confusions, singulièrement avec des femelles de Fauvette mémlanocephale S. melanocephala, ou surtout de Fauvette passerinette S. cantillans étant toujours possible, même pour les ornithologues avertis”…

La Fauvette babillarde photographiée par Mourad Harzallah à Djurdjura est (probablement) la première observation documentée de l’espèce en Algérie. Edit: Non, l’oiseau est une Fauvette mélanocéphale juvénile (= née cette année, notez le plumage frais et duveteux). Merci à Pepe Lehikoinen et Pierre-André Crochet pour la correction de l’identification (j’ai reçu leurs e-mails en août quand j’étais loin d’Internet).

First documented record of Lesser Whitethroat in Algeria

The bird photographed by Mourad Harzallah at Djurdjura, north-east Algeria is (probably) the first documented record of the species in the country. Previous records were considered “not well established” by Isenmann& Moali (2000). The authors added the following as the argument: “…may be confused even by experienced birdwatchers with female Sardinian Warbler or, particularly, with Subalpine Warbler“.

Edit: No, the bird is a juvenile Sardinian Warbler (= born this year, note the fresh and fluffy plumage). Thanks to Pepe Lehikoinen and Pierre-André Crochet for correcting the ID (both their emails received in August when I was away from the Internet).

Références:

Azafzaf, H., Feltrup-Azafzaf, C., Dlensi, H. & Isenmann, P. (2015). Nouvelles données sur l’avifaune de Tunisie (2005-2014). Alauda 83: 7–28.

Isenmann, P., & Moali, A. (2000). Oiseaux d’Algérie / Birds of Algeria. SEOF, Paris.

Isenmann, P., Gaultier, T., El Hili, A., Azafzaf, H., Dlensi, H. & Smart, M. (2005). Oiseaux de Tunisie / Birds of Tunisia. SEOF, Paris.

Thévenot, M., Vernon, R. & Bergier, P. (2003). The Birds of Morocco. BOU Checklist No. 20. BOU, Tring.

Fauvette mélanocéphale / Sardinian Warbler (Sylvia melanocephala): juvénile de l’année, Djurdjura, nord-est d’Algérie, 3 juin 2016 (Mourad Harzallah).

Fauvette mélanocéphale / Sardinian Warbler (Sylvia melanocephala): juvénile de l’année, Djurdjura, nord-est d’Algérie, 3 juin 2016 (Mourad Harzallah).

2 thoughts on “La Fauvette babillarde (Sylvia curruca) en Algérie

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *