La chasse des espèces protégées continue

By | 30 June 2013

Suite à la publication des photos d’un Vautour fauve abattu par des “chasseurs” dans le blog la semaine dernière, notre ami Mohamed Larbi El Jebari a lancé l’appel suivant, soulignant l’importance de la sensibilisation des chasseurs ainsi que l’application de l’examen du permis de chasse:

“C’est vraiment malheureux que la majorité absolue des chasseurs marocains ne soit pas sensibilisés, d’ailleurs un examen pour l’obtention du permis de chasse a été introduit en 2006, Dahir du 21 juillet 1923 correspondant au 6 Hijja 1341 sur LA POLICE DE LA CHASSE (Article 3 ter – “Ajouté par l’article 2 de la loi n° 54-03 promulguée par le dahir n° 1-06-127 du 15 juin 2006 – 18 Joumada I 1427; B.O n° 5436 du 6 juillet 2006):

Il est institué un examen de permis de chasse dont les conditions et modalités de déroulement sont fixés par voie réglementaire. Sont dispensés de l’examen, les personnes titulaires du permis de chasse à la date de publication de la loi n° 54-03 au Bulletin Officiel.

Cet examen n’a toujours pas vu le jour, et les chasseurs continuent de commettre de graves infractions, nous avons toujours demandé, depuis et même avant l’apparition de cette loi, à ce que tous les chasseurs anciens ou nouveaux passent cet examen. Cet examen qui montrera aux chasseurs d’abord comment manier leurs armes et/ou quand les utiliser, et surtout que telle espèce est permise et que telle autre est interdite, et surtout le nombre de pièces à prélever. Tant que l’examen ne soit pas exigé pour tous les chasseurs, et que le contrôle de la chasse ne puisse être efficace, nous continuerons certainement à voir disparaître un nombre important d’espèces d’oiseaux comme d’autres animaux sauvages.

Nous avons même dénoncé auprès de la Direction Régionale des Eaux et Forêts et de la Lutte Contre la Désertification du Rif – Tétouan, la chasse et la destruction illégale d’ un bel animal qui vient de faire son apparition dans des zones où il n’a été ni vu ni connu, par un certain nombre de chasseurs et d’habitants, et ce par manque de sensibilisation ; cet animal est la fameuse Genette commune (Genetta genetta), dont je vous fais voir des photos de deux spécimens tués distinctement, soit par ignorance, soit par curiosité soit parce qu’elle est accusée à tort, d’attaquer les poulaillers. Les photos ci-dessous montrent ces genettes qui ont été tuées dans les régions de Kaa Assrass et Awachtam (près de Oued Laou), et dans la région de Ksar Sghir”.

Mohamed Larbi El Jebari

Président de l’Association Marocaine de Chasse et de Protection de l’Environnement à M’diq.

La loi marocaine en vigueur concernant les espèces protégées:

Article 8 de l’Arrêté du Haut Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, portant ouverture clôture et réglementation spéciale de la chasse:

Espèces protégées: Sont interdites, sauf autorisation du Haut-Commissaire aux Eaux et Forêts et à la Lutte Contre la Désertification, la chasse, la capture et la détention de la panthère, du guépard, du singe magot, du cerf de berberie, de toutes espèces de gazelle, du mouflon à manchettes, du phoque-moine, de la loutre, du lynx caracal, de la hyène, du fennec, du chat sauvage, du ratel, du zorille, de la genette, du porc-épic, des hérissons, des écureuils, des rapaces diurnes et nocturnes, de toutes espèces d’outardes, du francolin à double éperon, de l’érismature à tête blanche, de toutes espèces de tadornes, des glaréoles, des phalaropes, de la courvite isabelle, des grèbes, des reptiles, des gangas, des courlis, des cormorans, du harle huppé, de la poule sultane, de la sarcelle marbrée, de la nette rousse, de la fuligule nyroca, le turnix d’andalousie et du chardonneret”.

Genette commune (Genetta genetta) abattue par des chasseurs-braconniers, nord du Maroc

Genette commune (Genetta genetta) abattue par des chasseurs-braconniers, nord du Maroc

Genette commune (Genetta genetta) victime de l’ignorance, nord du Maroc

Genette commune (Genetta genetta) victime de l’ignorance, nord du Maroc

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *